9 mai 1960

Plus d’investissement dans la formation des jeunes

La politique de l’époque gravite autour d’un principe crucial : les contacts humains. Après quelques années difficiles, le club reprend de l’aplomb sous la présidence de Jean Rinckel, avec le retour des anciens et l’investissement dans la formation des jeunes. De nombreux titres obtenus par les jeunes équipes couronnent cet effort.